Avant on trouvait du travail facilement“, “Avant les gens se parlaient et n’était pas figé sur leur téléphone“, “Avant on avait des fruits et légumes sains“, “De mon temps, c’était mieux“….

Vraiment ?

Les conséquences des actions passées nous arrivent en pleine face. Et la nouvelle génération doit “dealer” avec ces nouveaux éléments.

La fin de la deuxième guerre mondiale

Et l’apogée de la gloire américaine. A ce moment les yeux du monde entier étaient virés sur l’Amérique, l’Eldorado, la génération Coca-Cola. L’exemple à suivre.

Monsanto a été créé au début du 20ème siècle, avant la première guerre mondiale. En 1946 Monsanto a commencé à développer et vendre sur le marché les premiers détergents chimiques pour le linge. En amont le DDT créé par cette même compagnie pour initialement lutter contre la malaria, est devenu par la suite un insecticide puissant. Après avoir fait des ravages, il a arrêté d’être vendu sur le marché américain en 1972. Accessoirement il a été remplacé par le roundup...

Puisque la deuxième guerre mondiale avait plongé le monde dans un état de nécessité de production rapide pour que le peuple puisse vivre correctement, c’est à cette génération que l’on doit les engrais chimiques, la production bovine en masse, la surproduction de denrées alimentaires et l’extinction de tout être vivant nuisible à l’agriculture, ou simplement nourrir le désir d’avoir un joli jardin devant sa maison en se passant de tout vers de terre. Tout ce qui n’était pas humain et susceptible de nuire à la productivité était alors systématiquement détruit.

Insidieusement, au nom de la croissance, le mal c’est propagé en douceur. Personne n’a rien vu, car le monde avait tellement souffert des deux dernières guerres, que la qualité de vie de la population était un critère qu’il fallait remplir en premier, au détriment de tout ce qui nous entourait à cette époque.

L’avènement des sacs plastiques a été mis en place par une compagnie suédoise en 1965 et a commencé par envahir l’Europe, puis le marché américain (cette fois ci un peu en retard sur le mouvement) en 1972.

Les essais nucléaires

Le premier essai nucléaire a pris place aux Etats-Unis le 16 juillet 1945 sous le nom de “Manhattan Project”. Il a été fait en cachette au Nouveau Mexique et ne fut rendu public que le 12 août de la même année. Il fut couronné de “succès”. Et la France en bon petit soldat a suivi au début des années 60 durant lesquelles pas moins de 17 essais aériens et souterrains on était exécutés entre 1960 et 1966.

Le 26 Avril 1986 le drame Chernobyl prenait place. Le gouvernement français de l’époque nous assurait que le nuage ne passerait pas les frontières….

La nouvelle génération

Tout ce qui se déroule à l’heure actuelle, les catastrophes naturelles, la spoliation des retraites, la pauvreté latente dans les pays occidentalisés, prend malheureusement racine des actions commises dans le passé. Production de masse, surconsommation, capitalisme, enrichissement sur le dos des pays les plus “pauvres”.

Ceux qui à l’époque tiraient la sonnette d’alarme étaient rarement entendus et écoutés. On les prenait au mieux pour des fous. Je pense à Coluche, Pierre Desproges, Olivier de Kersauzon (liste non exhaustive).

L’arrivée d’Internet peut donner l’impression de nous avoir coupé du monde actuel, si l’on ne regarde que le côté superficiel. Auparavant les gens lisaient le journal dans le métro, aujourd’hui ils regardent des films sur Netflix directement de leur téléphone. Pour autant je ne pense pas qu’avant les gens se parlaient plus sur la banquette de la ligne 8….

L’internet a ouvert un accès sur le monde, une bibliothèque d’informations en ligne. On peut s’y exprimer librement et mettre à jour des sujets qui auparavant auraient été ignorés.

On peut y découvrir des témoignages sur des sujets tabous comme les violences obstétriques, les écarts de conduite des hommes qui ont finit par comprendre que siffler une femme dans la rue n’avait rien de gratifiant, on peut y apprendre comment faire nos produits ménagers chez nous sans forcément passer par des produits manufacturés empoisonnés, on y dénonce l’usage excessif des vaccins, la maltraitance animale au nom de la recherche, on y apprend que les semences paysannes sont interdites et on comprend mieux de jour en jour à quel point nous avons été aveuglés, manipulés, dirigés par des hommes dont le seul but était la domination par tous les moyens au nom du sacro-saint billet vert, l’argent et le pouvoir.

Ce n’était pas mieux avant.

Je pense que c’est mieux maintenant. 

Effectivement si on regarde ce qui se passe dans le monde sur un point climatique il est clair que notre situation est on ne peut plus alarmante. Nous payons les pots cassés des générations passées. En fait on peut dire que notre passé nous rattrape car la déforestation, la pollution, les déchets, l’aveuglement d’une croissance économique n’a pu se faire du jour au lendemain.

En revanche, dans ce monde actuel nous avons tous une voix que l’on peut exprimer plus ou moins librement. Il y a certes des cas ou par exemple Facebook bloque des publications, mais dès lors qu’elles le sont, le problème est reporté par d’autres. 

Doucement nous revenons à la source de l’entraide, nous apprenons que seul nous ne pouvons y arriver, que tous nous devons changer et même si pour le moment on ne le voit pas, le changement est en train de se passer.

Cette génération, les enfants à venir, sera celle qui corrigera les erreurs du passé, non pas en les effaçant mais sans répéter ce qui a été fait en amont.

Toute destruction, qu’elle quelle soit est une renaissance.

Même si les événements actuels peuvent nous amener à penser que la fin du monde est proche, qu’il n’y a plus rien à faire, que nous avons tout détruit, voyons le côté positif. Nous apprenons des erreurs passées et nous avons tous le moyen d’améliorer la situation. 

De la même manière notre déclin a commencé il y a plus de 70 ans, sachons que la renaissance prendra du temps, qu’elle ne sera pas à effet immédiat.

Avant nous coupions des arbres, aujourd’hui les gens se mobilisent pour les replanter.

Avant nous mangions de la viande en masse, aujourd’hui les associations se battent et dénoncent le traitement infligé aux animaux avant, pendant et après leur abattage.

Avant c’était tendance de manger du foie gras, aujourd’hui nous comprenons que c’est de la maltraitance.

Avant des écrivains affichaient publiquement leur penchant pédophile en faisant rire l’assemblée, aujourd’hui ils sont (finalement) déchus et vilipendés.

Avant des remarque misogynes étaient tues par les victimes, aujourd’hui elles sont dénoncées.

Avant l’homosexualité était risible et tabou, aujourd’hui elle est reconnue.

Avant on se laissait vacciner comme on nous disait de faire, aujourd’hui on se pose la question de la légitimité des 10 vaccins obligatoires.

Même s’il y a encore des injustices flagrantes, des délits de faciès, ou autre, reconnaissons que de nos jours il est plus facile de s’exprimer et de mettre à jour des injustices.

Nous avons le pouvoir de changer les choses. Les événements actuels sont certes alarmants, mais nous devons garder un optimisme sans faille.

Namaste,