D’aussi loin que je me rappelle quand j’étais enfant j’adorai la période de Noël, surtout les semaines avant Noël où l’on attendait le moment d’acheter le Sapin, le moment de décorer la maison avec les guirlandes et les paillettes sur les fenêtres.

L’odeur de Noël c’est la cannelle qui  cuit dans le vin chaud, le sapin de Noël, l’odeur et le goût bien particulier du Vin de Noël. Tout était parfait, avec ma soeur on s’asseyait sur les marches de la chambre pendant que nos parents arrangeaient nos cadeaux au pied du sapin.

Quand on était plus jeunes on se réveillait le matin pour découvrir et déballer nos nouveaux jouets. Parfois je remettais mes pantoufles sous le sapin le soir du 25 décembre en espérant que le Père Noël revienne m’apporter des nouveaux cadeaux. Ca n’est jamais arrivé….

Je suis née trois jours avant Noël, du coup pas mal de gens me disaient “oh ma pauvre alors du coup tu ne fêtes pas ton anniversaire !?”… j’ai jamais compris pourquoi les gens disaient cela ? On a toujours fêté mon anniversaire et Noël de manière distinctes. Qui ferait autrement ?

Quand j’ai commencé à travailler et que je suis rentrée dans l’âge adulte Noël est devenu moins glamour, c’était plus une source d’endettements qu’autre chose. Je pensais qu’il fallait acheter des cadeaux coûteux à tout le monde pour faire plaisir, alors c’est ce que je faisais, je me ruinais inutilement.

Quand je vivais à Montréal j’ai redécouvert Noël, une pure merveille. Il neigeait tous les ans, j’avais donc droit à un Noël blanc tous les ans!

Je vivais sur Le Plateau, le quartier branchouille bobo de Montréal et toutes les maisons étaient décorées avec des lumières, les magasins étaient remplis de lutins et de rennes au nez rouge. On fêtait Noël avec les amis, des grosses soirées bien arrosées et l’on allait chanter à la Messe de Minuit. On marchait dans les rues un peu saouls en se tenant la main pour aller à l’église. Je n’ai que des bons souvenirs de ces moments.

Puis je suis revenue vivre à Paris et là ce fut le chaos. Noël était devenu ma bête noire, à cause de mon anniversaire. Je me suis mise à me comparer, pourquoi je ne suis pas mariée, pourquoi je n’ai pas d’enfants, pas de chat, pas de chien. Pourquoi est-ce qu’il faut acheter des cadeaux à tout le monde et faire semblant d’être heureux. C’était devenu pour moi un moment de déprime totale. Je vieillissais et Noël était toujours présent.

Quand j’ai emménagé en Inde j’ai découvert les Noëls sous les tropiques, moins de pression, j’ai recommencé à aimer mes anniversaires.

Maintenant je suis devenue neutre à Noël et à mes années qui passent. J’ai finalement compris que je ne pouvais pas arrêter le temps, il passe vite et les rides avec ou sans botox seront tout le temps installées, c’est quelque chose que l’on ne peut pas arrêter!

Cette année je vais célébrer Noël à Gokulam à Mysore. Et la seule et unique question que je me pose est de savoir où je serai au même moment dans une année?

Avec un peu d’avance à tous des belles fêtes de fin d’année.

La chose la plus importante : Soyez Heureux et fier(e) de ce que vous êtes et de ce que vous avez accompli! Le plus beau reste à venir.