Mais quel beau sujet. L’argent et le yoga sont-ils compatibles?

Les anecdotes suivantes ne sont pas des inventions de mon esprit torturé, ni de ma perception négative sur l’être humain, et ne sont pas dues non plus à une frustration latente, ni même une révolte interne.

Ce sont de vraies phrases, dites ou écrites par de vraies personnes, qui s’étalent sur les dix dernières années de ma vie.

J’ai voulu vous en partager un petit florilège car je pense, je crois en tout cas, n’être pas la seule à avoir vécu au moins une situation de ce genre.

Voeu de Pauvreté

Il semblerait que pour certaines personnes le Yoga et l’argent ne soient pas compatibles. Pourquoi demander de l’argent en échange d’un cours de yoga, d’un stage ou d’une formation? C’est contre l’éthique du yoga !

C’est bien connu, les professeurs de yoga n’ont pas besoin de gagner leur vie, le yoga devrait être enseigné gratuitement, le professeur vivant de prana.

Cas numéro 1 – je vous paierai plus tard

Situation 1

Vous avez loué une salle. Avant le début du cours les élèves paient ce qu’ils doivent, mais parfois il arrive qu’un élève n’a pas l’argent sur lui. Et oui, parfois on décide d’aller à un cours les mains dans les poches, mais c’est pas grave vous dira cet élève, je te paierai plus tard.

Le plus tard n’arrive jamais…. ou quand il arrive l’élève est atteint d’une amnésie soudaine, certain de vous avoir payé l’autre fois, il n’a amené cette fois ci que l’argent du cours présent…. mais comme on est prof de yoga, on comprend, en plus parler argent avant de donner un cours, ça met dans l’ambiance, c’est super.

Le point de vue l’élève si vous lui refusez l’accès : “Le prof est bien trop préoccupé par l’argent, et quand on pense qu’il/elle enseigne le yoga, c’est un comble!”.

Saperlipopette j’ai envie de dire!

Situation 2 – le petit futé

L’élève futé arrivera en retard, posera son tapis dans un coin de la salle, vous demandera de l’excuser pour son retard mais un ovni bouchait la circulation sur le périphérique, sa voiture s’est fait engloutir par un trou géant mais contre toute attente il a réussi à vaincre tous les obstacles tel un Don Quichotte contre les moulins à vent.

En partant, il va être tout aussi pressé qu’en arrivant (because ovni, tremblement de terre, T-Rex caché derrière la banquette arrière…), et vous paiera demain…..

Ou pire (en fait mieux), il sera le dernier arrivé, en revanche le premier parti, et comme vous êtes en pleine discussion avec un autre élève (qui lui aura payé), bien voilà…..

Ce qu’il faut faire : Indiquer de manière gentille, polie, en y mettant les formes avec le sourire qui va bien qu’il a le temps d’aller au guichet pour retirer du liquide (remember, YOU ARE a Yoga Teacher, master of the Zenitude in Leggin’).

Alors l’élève vous dira “oui mais je vais rater le début du cours” , ah bah oui c’est ballot…. continuer de sourire.

Deuxième proposition : “vous avez un chéquier? je prends aussi les chèques”…. malheureusement le pas d’argent liquide, rime souvent avec “pas de chéquier sur moi”, dommage que vous ne prenez pas la carte bancaire (ah oui c’est bien dommage)… donc retour à solution 1 qui est “sois gentil, va au guichet”. Fin de la discussion (toujours sourire sur les lèvres, jusqu’à la crampe dans les joues).

Cas numéro 2 – je n’ai pas l’appoint

Les comptes d’apothicaire, le pied !

Le cours est à 15€, je n’ai que 12€, ah oui c’est dommage… tu me rendras 3€ la prochaine fois.

J’ai 50€, vous rendez la monnaie ? – conseil ayez toujours, TOUJOURS du change sur vous. Car la personne qui a 50€ attendra la monnaie, ici et maintenant, pas la semaine prochaine. Alors que celle qui se pointe avec 10€ pour un cours à 20€ n’aura pas de problème pour vous payer “la fois prochaine”….

Le professeur n’étant qu’amour et compassion et n’ayant pas de loyer à payer, ça ne le dérange pas.

Le Yoga c’est Samadhi, et pas l’avarice (3 OM et 3 Shantis, on est bon).

Et puis c’est bien connu, quand un prof de yoga va faire ses course il n’a pas besoin de payer tout de suite.

De la même manière quand on suit des formations, ou des stages on demande toujours un rabais.

Je devrais essayer avec Iain Grysak, je me demande quelle sera sa réaction si je lui dis “est-ce que je peut te payer l’année prochaine quand je reviens à Bali, parce qu’après avoir payé mon billet d’avion, mon hébergement, je n’ai plus d’argent pour suivre ton enseignement. Puis t’es cool, après tout, les pranayamas ont fait de toi un être de lumière pour qui l’argent n’est que secondaire, tu vis bien dans une grotte non??? Ah non? j’aurai donc mal compris???”…..

Cas numéro 3 – ou comment je “deale” ma formation de yoga

Alors là tenez-vous bien, les gens sont f-o-r-m-i-d-a-b-l-e-s.

  • Si je m’inscris à la dernière minute, quel rabais je peux avoir?
  • Pour la formation en Inde, je ne suis pas intéressé(e) par l’hébergement, j’ai une tente, puis-je camper sur votre terrain?
  • Si je ne prends pas tous les repas, est-ce que je peux avoir un rabais de 100€ sur ma formation?
  • J’ai un super blog de yoga (inconnu au bataillon mais bon), si je vous écris un article à la fin de la formation, vous me donnez un rabais de quel ordre?
  • Est-ce que je peux participer, pendant la formation, au ménage, aux repas et suivre la formation gratuitement? (au moins c’est clair, cette personne souhaitait avoir une formation gratos)
  • Si je viens avec un(e) ami(e), je vous ramène quelqu’un en plus, est-ce qu’il y a moyen de moyenner?
  • Je vis en Inde (comprendre expat), est-ce que je peux avoir le même tarif qu’un élève indien?
  • Si je dois chercher à me garer, est-ce que je peux déduire le coût de mon parking sur le coût total de la formation, où comment on s’arrange? (du coup ça devient mon problème)…
  • Je viens de loin, je vais devoir prendre un Airbnb, est-ce qu’il y a moyen de s’entendre sur le coût de la formation?
  • Ah mais vous êtes pas un prof connu, pourquoi vous facturez autant? (bah je sais pas, un jour je serai peut être connue va savoir….)…
  • Alors attendez, moi je me suis renseigné(e) sur le studio que vous louez et je sais que c’est pas cher, (je me suis demandée si je devais pas préparer un fichier excel pour justifier mes dépenses…. puis non j’ai renoncé),
  • Si je paie en cash, quel rabais vous m’accordez? (pratique courante de certains profs de yoga, manque de bol je préfère les virements bancaires sur facture),
  • Pourquoi vous n’êtes pas sympa?????….. (hum….. je sais pas, peut être que j’en ai marre de parler d’argent à des gens qui ne remplissent même pas un formulaire d’inscription, mais qui me rentrent dedans directement en parlant finances, en m’imposant un problème qui, au demeurant, n’est pas le mien)…

Moi j’ai un conseil très personnel à donner à toutes ces personnes : NE VENEZ PAS !

Bien évidement au début je me suis fait avoir et de ce que j’ai pu remarquer :

  1. Bien souvent les personnes qui vous demandent des rabais, sont supers difficiles à gérer pendant une formation, pour ne pas dire les plus “chiants” (oui j’utilise ce mot);
  2. Une personne à qui on avait accordé un rabais parce qu’elle n’avait pas d’argent mais était une pratiquante dévouée, est partie s’éclater à Bali pendant 3 mois, photos à l’appui, juste après le mois de formation. Les réseaux sociaux sont merveilleux;
  3. Une autre personne nous a envoyé des “recommandations”…. à qui l’on devait aussi offrir un rabais….. et s’est mise en colère quand on lui a dit que ça n’allait pas être possible;
  4. Un étudiant qui a suivi deux formations l’une derrière l’autre, propose maintenant des semaines de yoga supers chers (sans hébergement ni repas);
  5. A ce jour, 5 étudiants ont suivi une formation gratuite (le “je vais vous payer mais plus tard“)……
  6. Concernant les “drop-in classes” j’ai du en donner au moins une vingtaine gratuitement (le fameux “je vais vous payer mais plus tard“)….

Je souhaite ardemment que toutes ces personnes se retrouvent de l’autre côté (donc du mien).

“Ce n’est pas très Yoga”

Ca, c’est LA phrase la plus entendue pour chaque conflit que vous pouvez avoir avec quelqu’un, qui vous fait l’immense honneur de vouloir suivre votre enseignement. Noter qu’elle vous rend service, vous êtes à sa disposition.

Les professeurs de Yoga sont des licornes.

Quand on doit payer notre loyer ou prêt immobilier (wow, tu es propriétaire?), tous les mois on “deal” avec notre banquier en Natarajasana dans son bureau, chantant un OM, Money, Padma, OM. Il comprend, il est cool le banquier, il sait qu’on enseigne le Yoga.

Et puis il y a tellement de cours de yoga de nos jours, partout, à tout les prix, alors forcément, on va se brader parce qu’on ne sent pas légitime, c’est normal. Et devant ces situations loufoques parfois on finit vraiment par se poser des questions.

Est-ce que je dois me faire payer pour enseigner le Yoga ?

Choix multiple, c’est plus rigolo:

Cas 1 : Je vis avec une personne qui me prend en charge, paie toutes mes factures et remplit mon frigo,

Cas 2 : J’ai gagné au loto,

Cas 3 : Je ne rempli ni les conditions du Cas 1 et Cas 2…….

En conclusion

Tout travail mérite salaire.

Si vous accordez un rabais à quelqu’un, n’attendez rien en retour.

De mon expérience, n’entamez pas la discussion, car le fil entre “pote” et “professeur” est très fin et la frontière est très vite franchie.

On ne pourra, de toute façon, pas plaire à tout le monde !

Namaste,

Share This