Mère Nature et l’Univers ont attribué des spécificités bien précises à l’être humain en fonction de son environnement, pour une question d’adaptation.

Dans les lieux où le soleil est présent à l’année longue, la peau sera plus foncée pour se protéger des rayons UVs.

Pour réguler la chaleur du corps humain les narines seront plus dilatées, sur certains continents (Afrique) les cheveux seront crépus pour protéger le crâne de la chaleur, dans d’autres (Asie) les cheveux seront plus lisses et épais.

A contrario la population plus au Nord aura tendance à avoir la peau blanche, des cheveux plus fins, des yeux plus clairs.

La nourriture y est aussi adaptée, on trouvera plus de cocotiers en Asie et Amérique du Sud qu’en Europe. De ce fait la nourriture de chaque continent est adapté au besoin de chacun, en fonction de ce qui se trouve sur place.

Style de Vie

En Occident, nous avons l’habitude de prendre nos repas sur des chaises, sur des tables, en hauteur, de porter des chaussures et plus ça va plus les travaux manuels nous deviennent inconnus.

Le monde tertiaire a changé la donne, nous prenons des escalators pour se déplacer d’un étage l’autre, des tapis roulants pour avancer sans se fatiguer (même après 12 heures de vol où l’activité physique serait pourtant nécessaire), des ascenseurs, la voiture pour aller d’un point A à un point B.

En gros nous nous sédentarisons, nous avons toujours une grande marge de manoeuvre versus les USA qui eux pour le coup vivent quasiment dans leur voiture.

L’Asie petit à petit commence à nous suivre, et certains pays font carrément concurrence en matière d’obésité (l’Inde n’est pas loin dans le classement).

Les postures de Yoga

Les postures de Yoga, selon le Gheranda Samhita, seraient initialement au nombre de 84 (des 84,000,000) et pour la plupart inspirées des animaux ou tout simplement de la manière de vivre.

De ce fait ce sont des postures qui ont été « créées » par des Indiens, pour des corps indiens.

Qu’ils pratiquent ou non, pour les indiens il est très facile de s’accroupir sur le sol tout en gardant les talons au sol. C’est une posture quasi normale pour eux.

Ils ont effectivement une ouverture de hanches naturelle que nous, vivant en Occident, n’avons pas. Pour l’avoir il nous faut pratiquer.

La plupart des postures de yoga que nous pratiquons proposent des ouvertures de hanches à tous les niveaux, de manière générale nous ne nous asseyons pas au sol en padmasana pour manger, en Asie oui, c’est une posture quasi normale.

Une bonne ouverture de hanches peut amener plus de facilités pour tout ce qui concerne les flexions arrière, dont le yoga est assez friand.

Comprendre les origines pour accepter les limitations naturelles

Les corps occidentaux ne sont pas préparés de manière naturelle aux postures de yoga. Ou alors il faudrait changer nos cadres de vie, ne plus s’asseoir à table pour les repas mais à même le sol, marcher pieds nus le plus souvent possible, suivre le lever et le coucher du soleil pour pouvoir pratiquer dès la première heure.

Ce qui n’est pas possible dans nos modes de vie occidentaux.

Il n’y a donc pas d’urgence à vouloir faire des flexions arrière de folie, mettre le pied derrière la tête, si le corps n’est pas prêt.

Sur un autre point de vue, il serait tout aussi intéressant que les professeurs indiens, puissent s’adapter aux morphologies occidentales.

Pour cela B.K.S. Iyengar a été « le » précurseur de toute anatomie yogique.

De manière générale en tant que professeur de yoga, il serait passionnant de se pencher sur les structures anatomiques de chaque individu.

Par exemple les asiatiques (Japon et Chine), on un dos plus plat, la lordose lombaire est beaucoup moins présente. De ce fait les flexions avant leur seront beaucoup plus faciles. C’est aussi pour ça entre autre que la posture « paschimotanasana » est parfois appelée « the Japanese sandwich ».

A contrario les personnes venant d’Afrique (Sénégal par exemple), présenteront une plus forte lordose lombaire, le bas du dos sera beaucoup plus cambré. Dans ce cas il sera inutile de les ajuster de la même manière qu’une personne qui présente une lordose provoquée par une mauvaise habitude posturale.

L’étude du corps humain dans sa globalité est passionnante.

Namaste!

Share This