Crédit Photo : Mirta Yoga Photographie

Les trois textes classiques du Hatha Yoga sont le Hatha Yoga Pradeepika, Gheranda Samhita et Shiva Samhita. Sur les 84,000,000 d’asanas qui représentent le nombre d’espèces vivants sur la planète dont la race humaine, il en ressort 32 qui sont adaptables et appropriés pour les êtres humains.

Ces textes listent non seulement les postures mais aussi les sept couches du yoga que sont :

  • Shatkarma (nettoyage ou Kriya)
  • Asana (renforcement du corps)
  • Mudra (stabilité et concentration)
  • Pratyahara (calmer l’esprit)
  • Pranayama (contrôle de la respiration)
  • Dyana (introspection)
  • Samadi (libération de soi)

D’un point de vue postural lorsque l’on pratique le Vinyasa Krama, l’Ashtanga Yoga Vinyasa, Vinyasa Yoga, Flow Yoga, Flow Vinyasa Yoga, Power Yoga, Yin Yoga, Iyengar Yoga, Jivamukti Yoga, Power flow yoga, Hot Yoga, Bikram Yoga, Cold Yoga (??), Shiva Rea Yoga, Liquid Flow Yoga, Kundalini Yoga, Yinyasa Yoga, Yoga Thérapeutique, Yoga pour enfants, Yoga pour les Seniors, Yoga pour femmes enceintes, Yoga après bébé, Bière Yoga, Chèvre Yoga, Yoga avec des z’animaux trooop mignons, Yoga dog, Pizza Yoga, Ganja Yoga, StéphanieVK Yoga, Yoga dynamique par moi, Yoga contre les fesses molles, Yoga pour entrer dans le bikini (et pour en sortir???), Yoga Super Chakras, Yoga pour les nuls, Yoga pour ceux qui peuvent pas tendre les jambes, Yoga pour ceux qui tendent trop les jambes – j’en passe et des meilleurs car là je suis à court d’idée, on est dans du HATHA YOGA.

Vous l’aurez sans doute compris, le Hatha Yoga est la base de tous les styles de yoga déjà existants et en devenir.

La seule chose qui change est la manière d’enseignement.

On ne peut donc pas « cataloguer » le Hatha yoga comme étant un Yoga plus mou, plus doux, plus lent, plus ceci, plus cela.

A ceci j’ajoute que dans le Hatha Yoga, dans la pratique même, il y a du Vinyasa.

Vous allez me dire « Mais non ce n’est pas possible, le Vinyasa c’est quand on saute en avant en arrière pour aller dans Chaturanga Dandasana et tout ce qui s’en suit« ….. et bien non.

Le Vinyasa est le mouvement par la respiration, donc si vous prenez 5 respirations pour vous rendre à Trikonasana vous aurez fait 5 vinyasas.

L’un des gros problèmes que l’on commence à rencontrer est la « diversité« , plus personne ne sait qui est quoi, ceux qui savent ou pensent savoir se positionnent en donneur de leçon, ceux qui parviennent à bien se vendre lancent des nouveaux concepts avec des flow vertigineux qui au final représentent toujours le même set d’asanas à savoir « Trikonasana, Virabhadrasana II, Ardha Chandrasana, Reverse Warrior et hop on saute en Chaturanga » – qui n’a jamais ô grand jamais pratiqué ce flow lève la main ! C’est « LE » flow universel que l’on trouve partout mais absolument partout dans tous les studios de yoga du monde entier.

Du coup on se demande un peu où sont passées les autres postures? On sait pas….

Beaucoup de cours de yoga n’approchent même pas les postures au sol, on se retrouve la tête en bas tout le long de la séance et soudainement on arrive aux équilibres sur la tête sans avoir fair de rotation, de flexion latérale, de posture en supination, pronation, rien de tout ça.

En revanche on aura sauté dans tous les sens, senti nos poignets, nos bras, nos coudes et éventuellement le bas du dos car aucune préparation en amont n’aura été faite de manière logique.

Par la suite lorsque l’on parle du Hatha Yoga on le trouve plus calme, un « style » de yoga dans lequel on ne bougerait pas. Alors que c’est tout le contraire.

Le Hatha Yoga est très exigeant. Pratiquer une série de postures en mode « Hatha traditionnel » c’est-à-dire en gardant l’asana entre 9 et 12 respirations, commencer la série par 12 Suraya Namaskara et ensuite visiter le corps sous ses quatre dimensions est quelque chose de très diversifiant, qui permet justement de rentrer et de comprendre chaque posture par le biais de la respiration, de la concentration.

S’asseoir ensuite pour pratiquer les pranayamas et sentir chaque millimètre de notre être qui se réveille, chaque micro cellule que l’on aura fait respirer par une pratique consciente est par là même l’essence du Yoga.

On a tellement peur que les gens s’ennuient dans un cours, que l’on préfère répondre à la demande qui est de bouger dans tous les sens au lieu de se concentrer sur une série en particuliers que l’on aura créée ou reprise, de la pratiquer à l’infini jusqu’à la complète maitrise des asanas pour aller au-delà de l’approche posturale et comprendre un peu plus ce qu’est vraiment le Yoga.

Il est bon de revenir aux bases, à la source. Avant de vouloir devenir « Le » ou « La » Créatrice ou Créateur de quelque chose qui nous échappe complètement car notre expérience est encore trop jeune, se rapprocher des choses simples, épurer au maximum pour garder un enseignement riche et sans fioriture.

Puiser dans les 84,000,000 d’asanas au lieu de vouloir en inventer, et probablement qu’il est par ailleurs impossible d’en créer un nouveau tant il y en a.

Si vous déroulez tous les jours votre tapis de yoga, si vous enseignez le Yoga, vous enseignez avant tout du Hatha Yoga. Si ce n’est l’alignement ou l’écart entre les pieds les asanas sont les mêmes. Le principe est aussi le même, respirer et avoir une pratique consciente.

Personne n’a rien inventé et personne ne peut inventer un nouveau style de yoga. A moins de pouvoir enseigner les postures en lévitation tout a déjà été fait bien avant.

 

Namaste!

Share This