Posture au sol. Flexion avant, ouverture de hanches et d’épaule.

Niveau : Intermédiaire

A partir de Dandasana, ramener le genou gauche en demi-lotus et placer le pied gauche au plus proche de l’aine droite.

Plier la jambe droite et ramener le genou droit vers l’épaule droite. Pied droit au sol.

Enrouler le bras droit sous le genou droit, pousser l’épaule droite vers l’avant pour aider à la rotation interne de l’humérus. Arrondissez le dos.

Essayer de ramener l’aisselle droite au niveau du genou droit, ça facilitera l’enroulement de l’épaule.

Ramener le bras droit dans le dos, allonger le bras gauche et enrouler le dans votre dos.

A partir de la main droite, attraper le poignet ou les doigts de la main gauche.

Allonger le torse vers l’avant. Poser le menton au sol ou le front. Dans les deux cas le drishti (point de focus) sera le nez (nasagra).

Si vous commencez cette pratique, il existe une variation qui consiste à venir placer le talon gauche, voute plantaire face au ciel, au niveau de l’ischion droit, et le pied droit juste devant la cheville gauche.

Vous pouvez utiliser une sangle pour attraper les mains.

Assouplir les épaules

Pour pouvoir attraper les mains une fois que les bras sont enroulés, il faut d’abord travailler la souplesse des épaules avec des postures comme :

  1. Garudasana
  2. Prasaritta Padotanasana B & C
  3. Parshvatanasana
  4. Virabhadrasana I
  5. Utktasana
  6. Gomukasana
  7. Dhanurasana

Pourquoi on attrape le poignet ?

Parce que l’on est très souple mais traditionnellement les yogis vérifiaient leur pulsation minute pendant les postures.

Il est à noter qu’ils activaient aussi les Bandhas. Pour “vraimentactiver les Bandhas, l’usage du Kumbhaka (rétention) est nécessaire.

Tout ce que nous faisons en amont, contracter le plancher pelvien (Mula Bandha), serrer les muscles du centre (Uddiyana Bandha), ne sont qu’une préparation à la vraie pratique des Bandhas.

Pour arriver à ce stade de pratique il faut donc attendre un peu, en revanche vous pouvez attraper le poignet si c’est à votre portée. Il y a des pratiquants très souples qui attrapent le milieu du bras.

Les actions

Le pied droit au sol, pousse contre le sol avec un mouvement d’absorber le plancher.

Le bras droit presse le genou vers l’intérieur, pendant que celui-presse vers l’extérieur.

Plus l’action sera présente, plus l’on descendra plus bas.

S’il n’y a pas d’action, il ne se passera rien.

La main qui attrape le poignet (ou les doigts), étire le bras vers l’arrière.

Le haut du corps veut aller vers l’avant.

Un peu comme un archer. Il faut pouvoir créer une opposition entre l’avant qui s’allonge et l’arrière qui résiste.

Très belle pratique à Vous,

Namaste!

Share This