Photo : BKS Iyengar

Padma – Lotus, Asana – Posture

Je ne sais pas si l’on peut donner un niveau à cette posture. J’ai vu de parfaits débutants la faire sans problème, et d’autres ayant une pratique avancée étant dans l’impossibilité de croiser les jambes en demi-lotus.

Tout dépendra de la flexibilité des hanches, de leur ouverture, et d’une particularité anatomique portant sur la forme de la tête du fémur.

En effet, chez certaines personnes la tête du fémur n’est pas complètement ronde, chez d’autres personnes l’acétabulum est trop développé.

Je vous recommande cet article qui explique très bien ces différents aspects : Sauvez vos hanches – Christophe Carrio.

C’est une posture idéale pour la méditation car elle « bloque » le corps, pas dans le mauvais sens, elle permet simplement une meilleure stabilité et un bon ancrage dans le sol.

La douleur aux genoux ne devrait pas prendre place, en revanche celle aux chevilles est quelque part un passage obligatoire, au fur et à mesure des pratiques les chevilles s’assoupliront et la posture sera (presque) confortable.

Comment la préparer

Les postures debout comme :

  1. Vrikshasana (pour l’ouverture du fémur en rotation externe)
  2. Ardha Bada Padma Padotanasana (pour commencer à pratiquer le demi-lotus)
  3. Prasarita Padotanasana (pour les ouvertures des hanches)
  4. Uttitha Hasta Padangustasana (pour l’ouverture du fémur en rotation externe)
  5. Natarajasana (pour l’étirement de la hanche qui permet de l’assouplir)
  6. Utkatasana (pour la souplesse des chevilles)

Les postures au sol :

  1. La série des Janu Shirshasana, la « C » étant très intéressante quant au positionnement du pied versus l’assouplissement de la cheville
  2. Ardha Bada Pada Padma Paschimotanasana (pour la dorsiflexion plantaire entre autre)
  3. Tryanga Mukha Eka Pada Paschimotanasana (pour la flexion plantaire entre autre)
  4. Bada Konasana

On peut aussi la préparer en amenant le genou au niveau de la poitrine, assis le dos droit, et en plaçant le genou droit dans le coude droit, le pied droit dans le coude gauche, comme lorsque l’on berce un enfant.

Faire la posture

Assis sur le sol, on ramène le pied droit vers l’aine gauche. Si l’on a du mal à ramener la jambe gauche ne pas faire de mouvements brusques en partant en arrière. En revanche :

  1. Placer une brique devant vous et poser la cheville gauche sur la brique,
  2. Penchez-vous en avant et ramener le pied gauche vers la jambe droite,
  3. Garder le torse en avant, ne pas partir en arrière,
  4. On peut aussi décider de rester ainsi et de la travailler avec la brique.

Les genoux ne touchent pas le sol

Travailler d’abord Badakonasana en amont. Ouvrir la plante des pieds vers le ciel, comme un livre.

Badakonanasana pour préparer Padmasana

BKS Iyengar

On peut aussi s’asseoir sur une brique pour laisser les genoux descendre librement vers le sol.

Pour ajuster la posture

Tout dépend de comment se trouvera le pratiquant. L’un des ajustements que j’aime donner est le suivant : je me place derrière l’étudiant et je serre ses genoux pour ramener les chevilles plus hautes. Je fais cet ajustement seulement et seulement si l’étudiant est confortable dans la posture et qu’il n’a pas de douleurs aux genoux.

En revanche une chose est certaine, on ne pressera pas sur les genoux pour les obliger à descendre.

Une posture accessible

Mais pas essentielle.

Personnellement je n’ai plus de ménisque dans le genou gauche et au tout début j’avais très mal aux genoux. Au fur et à mesure que mes hanches se sont ouvertes et assouplies, que le bas du dos a été libéré, j’ai pu faire padmasana sans problème.

A moins d’avoir un problème anatomique, je pense qu’elle est accessible à tout le monde, à condition de ne pas forcer pour vouloir la faire à tout prix. Que l’on puisse s’y asseoir sans problème ne fera pas de vous un meilleur yogi qu’une autre personne n’y arrivant pas.

Pied droit ou gauche ?

Mon professeur nous dit de changer pour équilibrer le corps. Un jour je commence avec la jambe droite, l’autre jour je commence avec la jambe gauche.

Si vous avez moins de facilité avec une jambe, travaillez celle-ci. Il n’y a pas d’ordre ni de raison particulière pour placer la jambe droite ou la jambe gauche.

Les puristes insisteront que la jambe droite devra y être placée en premier, pour diverses raisons qui à mon sens ne fait pas de sens 😉 et d’autres vous diront d’alterner.

Très belle pratique à Vous,

Namaste !

 

Share This