Crédit Photo : A la poursuite d’un rêve

Vinyasa : « Vi » veut dire d’une certaine manière, « Nyasa » veut dire placer.

Une énorme confusion rôde autour des termes Yoga Vinyasa, Vinyasa Yoga, Ashtanga Yoga, Ashtanga Vinyasa Yoga.

Dans certaines conversations sur les réseaux sociaux ont peut lire que les profs qui enseignent un yoga plus dynamique enseignent le Vinyasa alors que d’autres enseigneraient un yoga plus calme qui serait le Hatha Yoga.

Pour beaucoup le terme « Vinyasa » représente:

Chaturanga Dandasana

Urdhva Mukha Svanasana

Adho Mukha Svanasana

C’est exactement ça, en revanche il est très réducteur de définir simplement le terme Vinyasa à ces trois postures.

Un Vinyasa est par définition un mouvement exécuté avec l’aide de la respiration. Le simple fait de se lever du canapé pour aller vers la cuisine est un Vinyasa. Le nombre de Vinyasa dépendra du nombre de respiration pris pour aller dans un mouvement. Une fois que nous sommes rendus à « destination » le Vinyasa s’arrête.

A titre d’exemple Uttita Trikonasana comporte 5 Vinyasas.

  1. Inspiration – On sépare les jambes
  2. Expiration – Tourner le pied droit sur le côté droit et descendre le torse pour attraper le gros orteil droit, on reste 5 (ou plus) respirations
  3. Inspiration – Remonter le torse
  4. Expiration – Tourner le pied gauches sur le côté gauche et descendre le torse pour attraper le gros orteil gauche, on reste 5 (ou plus) respirations
  5. Inspiration – On remonte de la posture

Il n’y a donc pas eu de « Chaturanga Dandasana, Urdhva Mukha Svanasana, Adho Mukha Svanasana » et pourtant on a fait 5 Vinyasas.

Il est donc intéressant de noter que lorsque que le Hatha Yoga  est enseigné on enseigne aussi du Vinyasa.

Le Vinyasa est le véhicule qui nous amène dans et nous sors de l’asana (la posture).

Dès le moment où vous ajoutez une respiration pour aller dans votre asana vous faites un Vinyasa.

Si pour aller à Trikonasana on a envie de plier les jambes à l’inspiration et de lever les bras vers le ciel on peut aussi le faire, on ajoutera alors un vinyasa qui est celui de plier les jambes et  de lever les bras au ciel à l’inspiration. Tout dépend de comment vous vous rendez dans l’asana.

Une fois DANS la posture il n’y a pas de Vinyasa, on compte des respirations qui peuvent aller de 5 à 8 à 12 ou plus.

Si pour vous rendre à Trikonasana vous avez envie de le faire en passant par Chaturanga à l’expiration, Urdha Mukha à l’inspiration et Adho Mukha à l’expiration vous aurez ajouter 3 Vinyasas. Trikonasana aurait donc 8 Vinyasas.

Le « Vinyasa » est un mouvement exécuté par ET avec la respiration.

Le « Vinyasa » est le simple fait de bouger par la respiration et de manière consciente.

Le « Vinyasa » se retrouve dans la pratique du Hatha Yoga, Iyengar Yoga, Yin Yoga etc.

Dans toutes les activités sportives il y a un « Vinyasa », les Danseur(e)s Professionnel(le)s sont les premiers à l’utiliser car sans respiration ils ne peuvent pas se placer. Sans placement ils ne peuvent pas se centrer, sans centrage ils ne peuvent pas danser.

Le Vinyasa n’est rien de plus qu’une pratique consciente d’un mouvement. Il nous apprend à respirer et nous oblige à allonger nos respirations pour chaque mouvement. Si un mouvement est une inspiration alors il faudra que l’inspiration couvre la totalité du mouvement.

De ce fait la pratique du Vinyasa est une respiration consciente de la gestuelle. En le pratiquant nous pratiquons des Pranayamas.

Nous apprenons alors à contrôler notre respiration.

En contrôlant notre respiration nous contrôlons nos émotions.

Namaste!

Share This