Je me suis désincrite de pas mal de groupes sur le « Yoga » car les sujets récurrents étaient « J’ai un élève qui a ceci, cela, qu’est ce que je peux lui faire faire? »…..

Les questions étaient parfois extrêment poussées.

En passant du cancer, à la plubalgie, de l’hernie discale pas soignée ou opérée, de problèmes respiratoires importants nécessitant une assistance médicale, de problèmes psychologiques dûs à des traumatismes personnels, de blessures venant d’accident de la vie ou de la route, de grand droit déchiré pendant un accouchement, d’une descende d’organes, j’en passe et des meilleures.

Ma première réaction, est si je ne sais pas, je ne fais pas et surtout je ne conseille pas.

Si je ne sais pas, je n’irai certainement pas sur les groupes de Yoga pour y chercher une réponse, de professeurs ayant pour certains de l’expérience pour d’autre aucune.

 

Ce que le professeur de « Yoga » n’est pas :

 

A moins d’avoir une formation en amont spécialisée de thérapeute ou professionnel de la santé, un professeur de Yoga qui aura suivi 200 Heures, 300 Heures, 500 Heures, 1000 Heures de yoga n’est PAS un thérapeute, chirurgien, psychologue, psychothérapeute, sage-femme…

Un professeur de « Yoga » ne donne aucun diagnostique.

S’il ne sait pas et s’il est intelligent il pourra et DEVRA rediriger la personne en difficulté vers un PROFESSIONNEL.

Un Professeur qui enseigne des postures de Yoga ou des Pranayamas apprisent pendant sa formation, ne peut se substituer aux recommandations d’un PROFESSIONNEL DE LA SANTE.

Pour bien comprendre ce qu’est un Professionnel de la Santé je vous invite à lire la définition sur le site de Wikipédia.

Le « Yoga » bien pratiqué et surtout bien enseigné peut se présenter comme étant une médecine dite alternative, qui ne remplace aucunement les recommandations d’une personne parfaitement qualifiée dans le domaine de la santé.

 

Les Bienfaits des Postures de Yoga et des Pranayamas

 

Il y a bien évidement des bienfaits lorsque l’on pratique des postures et des pranayamas. Ces bienfaits sont bien souvent le résultat d’une pratique régulière et constante.

La plupart des élèves qui participent à un cours de yoga, ne fréquentent les studios que deux ou trois fois par semaine. Le reste du temps, la vie reprends son cours.

Dans la majorité des cas la pratique des postures de yoga est considérée comme un « sport » et non pas comme un chemin de vie.

De nos jours le Yoga est à toutes les sauces, lorsque ces élèves lisent des articles vantant les bienfaits de la méditation, ils se disent « tiens je vais faire de la méditation et j’irai mieux« .

Mais la méditation ne peut avoir lieu en allant dans un cours lamba une fois par semaine, les résultats se verront seulement sur le long terme et non pas sur année scolaire.

On dit que certaines postures sont bonnes pour les sciatiques, les hernies, d’autres aident à réguler la glande pitibulaire, c’est vrai.

En revanche, essayez donc de faire un Gomukasana pendant une crise de vraie sciatique et vous verrez que ce n’est pas possible.

Si une personne présente une grosse thyroïde, je doute fort que Sarvangasana lui soit particulièrement agréable et surtout recommandable !

En pratiquant de manière régulière nous faisons de la prévention, nous ne soignons pas.

Il faut bien comprendre que les personnes qui viennent à un cours de yoga, se présentent souvent lorsque le diagnostique a déjà été établi et donc le mal installé.

De ce fait les préventions ne servent plus à rien.

Il faut d’abord soigner le mal, et ensuite accompagner la cure par une pratique.

Mais la pratique seule ne peut remplacer la cure.

Combien de femmes enceintes viennent à un cours de Yoga, parce qu’elles ont lu que le Yoga était bénéfique ?

Et quelle surprise lorsqu’on leur dit, ne pratiquez pas avant trois mois…..

Elles vont vous répondre « mais j’ai vu une vidéo d’une femme enceinte qui faisait Shirshasana« .

Oui tout à fait Madame, en revanche c’était une PRATIQUANTE REGULIERE, pour qui le Yoga représente la même habitude que de se laver les dents le matin.

Il y a de belles histoires sur des personnes qui ont retrouvé une mobilité de la colonne vertébrale alors qu’elles étaient promises à la chaise roulante, en revanche il y a eu un suivi médical en amont durant lequel la pratique de Yoga a été envisagée ou par les médecins ou par le malade comme étant une alternative.

Mais si cette personne se présente à votre studio en fauteuil roulant quel sera votre premier réflexe ?

Aller sur Facebook et demander conseil pour savoir quelle posture vous pourrez bien lui enseigner ??

Non, parce que l’évidence se trouvera devant vos yeux.

C’est la même chose pour une femme enceinte de 4 mois qui vient pour la première fois de sa vie à un cours de yoga et qui n’a jamais rien fait auparavant.

Il existe des formations magnifiques spécialisées pour l’avant et l’après bébé, si vous n’avez pas les compétences, redirigez cette personne vers un autre professeur qualifié.

Ce n’est pas de l’élitisme, c’est juste une question de jugeotte et surtout de bon sens.

 

Le Yoga fait maigrir ?

 

Les challenges Yoga pour avoir de belles fesses sous trente jours, ne sont que des challenges fitness.

Le yoga ne fait pas maigrir, ce que vous mettez dans l’assiette en revanche peut avoir un impact considérable sur la silhouette.

 

Le Yoga rend heureux ?

 

Non vous seul(e) est responsable de votre propre bonheur.

Personne ne peut vous promettre le bonheur par de belles paroles avec des rétentions de respiration censées vous ouvrir les chakras un à un, sous la promesse d’une montée de Kundalini imminente.

Ne soyez pas (dupes) dépendant des autres.

 

Le Yoga rend beau/belle ?

 

Non, les filtres Instagram en revanche fonctionnent à merveille.

Ce n’est pas la réalité.

Je ne suis certes pas un top modèle, mais je peux vous assurer qu’après ma pratique collante du matin je ressemble à tout sauf à Marilyn Monroe.

 

Depuis que je pratique le Yoga je vais mieux, c’est forcément grâce à ça….

 

Mais oui et c’est tant mieux !

Tout comme on se sent bien après avoir été courir, nager, marcher en pleine nature, plus léger en ne mangeant que des produits frais non transformés et bourrés de produits chimiques, moins stressé(e) par ce qu’on aura pris le temps de s’asseoir pour regarder un coucher de soleil, en paix avec soi même parce qu’on aura pris les bonnes décisions à un moment important de notre vie, plus ferme dans notre corps parce qu’on se sera mis à soulever de la fonte, plus beau/belle parce qu’on aura été chez le coiffeur….

Tous ces bienfaits n’ont pas seulement pour origine « La Pratique du Yoga machin chose ».

Les petites phrases philosophiques qui accompagnent les posts sur les réseaux sociaux « Depuis que je me suis mise au Yoga je suis en paix avec moi-même »…… portent à confusion.

On se retrouve avec une photo magnifique d’une belle jeune femme (parfois en couple avec Ken de Barbie), les cheveux dans le vent, la main tendue vers le futur, l’autre dans celle de son amoureux, robe flottante sur la brise, décor paradisiaque, petit singe (en laisse) sur l’épaule, dents blanches et peau (filtrée instagram) parfaite.

Et on se dit au fond de notre lit dans la grisaille européenne sous les huées des manifestations grondantes, « merde ma vie est pourrie »…..

Vous obiendrez les mêmes bénéfices dès lors que vous prendrez du temps pour vous, et vous seul(e).

Avant de placer vos espoirs dans une boîte unique où l’on y a enfermé la « pratique du Yoga », commencez par explorer vos connaissances, approfondissez votre savoir, appréciez-vous pour ce que vous êtes, faites des choix qui résonnent en vous et non pas parce que vous avez lu que le yoga allait changer votre vie et résoudre tous vos problèmes.

La solution et les réponses sont en vous et vous seul(e). Et vous êtes capable de bien plus de choses que vous ne pensez…..

Namaste,

Share This