Sanskrit pour les asanas

Le mot Sansrkrit veut dire « Parfait » ou « Affiné », c’est l’un des plus vieux languages qui existent encore de nos jours. C’est aussi cette langue qui est utilisé dans les cours de yoga pour introduire un Asana (posture) ou pour faire le décompte des Vinyasas (le nombre de mouvement par la respiration).

Doit-on enseigner les Asanas en Sanskrit ?

Je pense que c’est un choix personnel. Cela va dépendre aussi de la façon dont nous avons reçu notre enseignement.

Dans la pratique et l’enseignement de l’Ashtanga Yoga il est très courant d’utiliser le Sankrit même si parfois certains professeurs préfèrent utiliser les noms des postures en anglais ou en français. Je pense que c’est un avis très personnel, il n’y pas de mieux ou de moins bien.

Pour ma part Gérard Arnaud a été le premier professeur qui m’a dit « Si un jour tu souhaites enseigner partout dans le monde le Sanskrit sera ta porte de sortie ». Au moment où il m’a dit ça j’étais en train de galérer complètement avec les termes et je ne comprenais pas pourquoi ils voulaient que nous sachions les noms de posture par coeur en Sanskrit. Après avoir écouté son opinion j’ai arrêté de penser et j’ai appris par coeur les noms des postures.

Avec le recul je peux assurément affirmer que Gérard Arnaud avait raison. Peu importe le pays où l’on se trouve et la langue utilisée, « Adho Mukha Svanasana » sera le même partout que ce soit en Français, Anglais, Allemand, Italien etc. Lorsque vous commencez à enseigner dans un nouveau studio vous pouvez être à peu près certaine qu’il y aura au moins un étudiant qui comprendra ce que vous dites, de ce fait les autres suivront. Dans le cas où personne ne comprend ce que vous dites il faudra alors joindre le geste à la parole mais au fur et a mesure des pratiques les étudiants vont finir par assimiler les noms des postures. De mon point de vue personel et qui n’engage que moi je pense qu’il est important de garder l’enseignement du Yoga avec les termes d’origine et la langue d’origine qui est le Sanskrit.

Lorsque vous faites l’apprentissage de l’Anatomie les termes utilisés pour définir les muscles sont en Latin.

Lorsque vous prenez des cours de ballet les termes utilisés sont le Français (facile pour les francophones donc mais dans un cours de ballet classique dans un pays anglophone ou même espagnol vous serez surpris d’entendre les mots « contre temps, jeté etc. ».

Alors pourquoi ne pas faire la même chose avec l’enseignement des Asanas?

J’ai eu l’opportunité de donner deux cours à Astoria, New York et j’ai utilisé les termes en Sanskrit. Au final les étudiants ont apprécié. Si certains de vos étudiants n’aiment pas ne le prenez pas personnel, vous n’êtes pas là pour enseigner dans le but d’être aimé ou apprécié en retour, il ne faut pas avoir ce genre d’attente, vous êtes là pour enseigner ce que vous savez avec votre coeur, si les mots vous viennent naturellement en Sankrit pourquoi alors s’en priver?

Sur un tout autre point de vue quand on prend le temps de regarder et d’apprendre les asanas en Sanskrit on se rend compte que bien souvent ils indiquent la position ou l’intention de la posture.

Padangusthasana: Pada – Pied, Angustha – Gros orteil, Asana – Posture. C’est une posture debout, flexion avant pour laquelle on attrape les gros orteils avec l’index et le majeur.

Padahastasana: Pada – Pied, Hasta – Main, Asana – Posture. C’est une posture debout, flexion avant pour laquelle on place les mains sous les pieds.

Trikonasana: Trini – Trois, Kona – Angle, Asana – Posture. Flexion latérale qui ressemble à un Triangle.

Janu Shirshana: Janu – Genou, Shirsha – Tête. Posture au sol, flexion avant où la tête doit rencontrer le genou.

D’autres asanas sont dédiés et portent le nom de quelques grands Yogis comme Marichi pour la série des Marichyasana, Vasistha pour Vasisthasana, Matsyendra pour Matsyendrasana, Astavakra pour Astavrakasana, Virabhadra pour Virabhadrasana, Natarajar pour Natarajasana etc.

L’asana Utkatasana est très (trop) souvent (mal) traduite comme étant une « chaise »…. Cependant il est intéressant de constater que Utkata veut dire « Fier, Intense, Puissant, Fort », pour le coup nous sommes très loin de la Chaise sur laquelle on doit simplement s’asseoir. Cette posture représente un guerrier sur son throne, c’est une posture forte et pleine de signification.

Virabhadra était un guerrier, le fait de savoir qui il était doit amener une certaine attitude dans cette posture, on doit être fier et valeureux.

Au final tout reste un choix personnel, il n’y a rien de mal à enseigner les noms des postures avec une traduction mais en tant que Professeur de Yoga il est peut être important d’en connaitre un petit peu l’origine.

Archives

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut